Elephant Vert, escales et rencontres

Cliquez ici

Petites réflexions d'une voyageuse, au Venezuela...

01:47, 28/11/2007 .. Publié dans Petites reflexions d une voyageuse .. 0 commentaires .. Lien

Petites indiscrétions d'une voyageuse:

...en gros, mes humeurs, bonnes ou mauvaises!

« Pour tous ceux qui ouvrent le robinet d'eau, et qui la regardent couler... »

Et bien non, tout le monde n'a pas la chance d'avoir un robinet d'eau douce à portée de poignet. Hop! Juste un léger tour avec deux doigts, et ça coule. Toutes les îles, ou presque, que nous visitons n'ont pas d'eau douce. Il faut aller la chercher, un peu profondément dans le sol. Sur une des îles des Avès, des pêcheurs arrivent avec leur belle barque. Ils s'installent ici pour la saison de la pêche à la langouste qui commence en novembre.

Les deux fils et le père. Chacun a des gros fûts de 150 litres, dont un est bien rouillé, ainsi qu' un seau. Le père descend dans le trou creusé sur l'île. Des gros galets de corail entoure « le puits ». L'eau stagne dans le sable. Le pêcheur creuse plus profondément, et rempli peu à peu les fûts de 250 litres. Ensuite, ils roulent ces gros fûts sur la plage, et les embarquent tant bien que mal sur leur barque de travail. Cela leur aura pris 2 ou 3 heures. Deux ou trois heures pour 500 litres d'eau à peu près douce. Voilà, à méditer.

 

 

 

 


Publié à 01:47, le 28/11/2007 dans Petites reflexions d une voyageuse, Vénézuéla
Mots clefs : avesvertelephantRoques

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Album photos
Archives
Amis
Album photos

La carte des lieux visités






Menu


Rubriques

Les sites à visiter
Ma galerie virtuelle
Petites reflexions d une voyageuse

Derniers articles

BIENTÔT, NOUVELLE EXPOSITION DE MES TOILES:
EXPOSITION DE PEINTURE
nouveau site
Noël et les calebasses
Les maisons de la ville d'Hiver

Amis